E-pop

De Wiki de jeuxvideo.com
Aller à : navigation, rechercher

« Rien n'est plus commun que le désir d'être remarquable. » - William Shakespeare

L'E-pop, abréviation de l'E-popularité, est un sujet courant et très tabou sur les forums de Jeuxvideo.com.
Par définition, l'e-pop serait le fait d'être connu et aimé virtuellement du plus grand nombre. Mais il se trouve que ce terme ne veut pas dire la même chose chez la communauté JVCienne. En réalité, ce mot a littéralement perdu son vrai sens, parce qu'il a pris une tournure discriminatoire.

Exemple du nombre de soit-disant e-pops sur le Blabla 15-18 ans.
On remarque que l'effet mouton s'intensifie chaque été.

Causes

L'e-pop en elle-même a toujours existé. Elle était plus ou moins involontaire puisque tout le monde s'en foutait et ne la cherchait pas, en quelque sorte. Mais cette distinction virtuelle est entrée dans sa phase de déchéance vers Avril 2010 grâce au forum Blabla 15-18 ans.

Ça commençait par des topics du style Qui est populaire ici ?. Puis, petit à petit, ces TALCs intéressaient les gens par curiosité. L'effet boule de neige se lance.
C'est ainsi que les premiers forumeurs ont entamé leur ruée vers l'e-pop, pour qu'on prête attention à eux et sentir l'euphorie du quart d'heure de gloire sur un forum anodin ( on précise que, du point de vue du web entier, être connu sur un forum ne représente rien ). Ce n'est vraiment pas grand chose à première vue, mais quand on voit que l'effet boule de neige incite presque tout le monde à s'acharner bêtement sur le bonheur d'une petite popularité virtuelle, ça devient ridicule.

Préjugés

Les internautes en quête de reconnaissance virtuelle ( même pas réelle, la classe... ) sont vite repérables. Il existe six types d'e-pop, ou plutôt six genres de mendiants qui ne vous lâcheront pas les baskets tant que vous n'aurez pas nourri leur égo de popularité sur JVC.

Selon certains forumeurs arriérés et non avertis, le nombre de messages d'un pseudo fait sa popularité. Sauf que l'e-pop n'est pas causée par un pseudo mais plutôt par son comportement. Donc, d'un côté on a ceux qui ont le rang Rubis parce qu'ils s'ennuient à mort sur leur PC, et de l'autre ceux qui se tuent à avoir un rang Rubis pour qu'on leur dise :

Ouaaah... t'as posté 10.000 messages, c'est trop cool ! :bave:.

Dans le fond, untel pourra poster 300.000 messages, ça ne changera pas grand chose à notre vie. Mais il ne voudra pas le savoir, restera dans son délire et agacera les autres à polluer avec ses posts. Par conséquent, plusieurs stéréotypes :

  • Les pseudos ayant un ratio supérieur à 200 messages par jour sont des boosteurs. Et s'ils s'en vantent, c'est qu'ils cherchent l'e-pop et ne postent que pour ça.
  • Les pseudos qui ont atteint le rang Emeraude sont des no-lifes.
  • Et les rares élus qui ont atteint le rang Diamant représentent ceux qui n'ont connu rien d'autre que Jeuxvideo.com dans leur vie. On s'interroge un peu sur leur vie sociale IRL qui doit être fort passionnante...
Sondage préférentiel sur le comportement des e-pops
( enfin, ceux qui forcent pour l'avoir ). On se demande en quoi on peut les aimer.
    2. Le provocateur

Le genre de mec qui s'attire par tous les moyens les ragix des forums en un rien de temps. Facilement repérable par son comportement odieux, orgueilleux et faible d'esprit dans ses arguments ( tel un Troll ). Il fait tout pour se montrer désagréable. Il chercher constamment à attaquer les autres sans raisons. Plus les gens lui répondront, plus son égo sera nourri, plus il se sentira fort, moins il passera inaperçu. Le provocateur se croit au-dessus des autres parce qu'il mène à la baguette les rageux. Lorsque ses premiers admirateurs arrivent ( ou ses pseudos secondaires qui sait ), il se prend pour une e-pop, dans le simple but d'énerver davantage de personnes, qui vont à leur tour s'intéresser à lui. Et en entrant dans son cercle vicieux, sa réputation s’accroit de seconde en seconde.
Tel est le piège du provocateur : Lui répondre. Il n'attend que vous craquiez, et il est prêt à faire toutes les bassesses du monde pour y parvenir.

    3. Le gars qui montre sa soif de reconnaissance

Repérable très facilement, il envoie sans relâche ses topics totalement sans intérêt, mais qui nourrissent son égo et satisfait son besoin d'attention. Ils sont nominatifs ou parlent de l'e-pop, du style :

  • Eh machin, viens ici ! :-p
  • Bidule, je t'aime ! :coeur:
  • Qui me connaît ici ? :bave:

Ou pire...

  • Chose est trop populaire ici ! :-D

À force de dire de telles hypocrisies, ce genre de topic finit vite par faire vomir ses lecteurs, à croire qu'il aime montrer explicitement son gros manque d'affection ( mais aussi d'e-pop, faut pas oublier... ).
Au final, lorsque les gens finissent par craquer et parler de lui, il ne se sentira plus pisser et se prendra pour une e-pop avec joie.

    4. Le lèche-bottes

Vu très couramment. On ne le trouve que sur des topics nominatifs, ses topics nominatifs, et surtout le topic de Modération des forums. Le lèche-bottes passe son temps à admirer abusivement les modos ( en espérant en devenir un, un jour.... ), balancer ses camarades, complimenter les soit-disant plus populaire que lui, dire du bien hypocritement des internautes, bref.... lécher, cafeter, et lécher. Et à force de lècheries, leur langue s'use, mais les autres finissent par le remarquer en bien, et en mal surtout.

    5. Le schizophrène

Ledit schizophrène est le type de forumeur qui se forge un rôle, se prend pour ce qu'il n'est pas, bref... Il s'invente une vie sur le web. Il fait ceci parce qu'il en a envie, ça l'amuse. Mais au fond, il le fait aussi pour acheminer sa gloire virtuelle ( pour ne pas dire e-pop ). Quatre espèces de schizophrènes courants :

  • Le Fake : Il se fait généralement passer pour une fille, une chaudasse, ou invente sans cesse des anecdotes hors du commun vues et revues... Tout ceci dans le but de s'attirer du monde ( ou des ennuis ).
  • L'arrogant : Il se prend dès le départ pour l'internaute le plus populaire de JVC. Il ne se sent jamais pisser, monte sur ses grands chevaux à l'égard des autres et tient un langage vaniteux, semi-soutenu. Il se comporte un peu comme le provocateur mais avec plus de légèreté.

Il prend plaisir à écraser les autres parce qu'il aime se voir comme l’élite et faire rager la masse. Au fond de lui-même, il est arrogant parce qu'il n'a pas confiance en lui et se sent faible.

  • Le type qui s'invente un style d'écriture : Pour s'attirer les critiques et une forme de reconnaissance, il n’écrit pas comme les autres. Il peut se parler à la troisième personne, s'inventer un smiley pourri à mettre à chaque fin de phrase, ou bien imiter honteusement les kikoos par exemple.
  • Le prophète : Il s'acharne pour lancer son phénomène, son délire, son mode de fonctionnement, bref... SA volonté. Il peut par exemple idolâtrer un smiley jamais utilisé, faire croire à une révolution avec une nouvelle expression de sa propre invention ( donc nullissime ), ou imposer son amour pour un pokémon... et il exposera son idée sans cesse, à travers et à répétition, de sorte qu'on pète une durite. Les gens s'intéressent donc à lui et pensent qu'il prend de la bonne.

En somme, qui qu'il en soit, le schizophrène est prêt à être n'importe qui d'autre pour qu'on fasse gaffe à lui, tant que ça marche.

Répartition en pourcentages des types d'e-pops. On constate que la somme dépasse les 100%, car la plupart rusent en combinant les méthodes.
    6. Le type qui met une signature

Remarquable en un clin d'oeil. La signature, ou plutôt cet instrument de torture visuel, est la méthode la plus répandue pour s'attribuer une e-pop. À force de voir une même signature, leurs misérables mots s’imprègnent à vie dans notre cerveau. La signature est perçue comme une agression qui nous implore sans arrêt de prêter attention à son auteur. Ainsi, le type qui met une signature se fait vite connaître en mal, car il est insupportable en tous points.


Détecter à plusieurs reprises ces critères sur un internaute fait inéluctablement de lui une personne qui ne veut vivre qu'en se croyant populaire. Mais il faut aussi savoir faire la part des choses et assimiler efficacement pour éviter de juger trompeusement.

Conséquences

À force de voir ces fameux pseudos vous harcelant sans relâche dans l'unique but de leur offrir une distinction qui nourrira leur amour-propre, on commence par avoir pitié d'eux.
Puis, quand on voit les mêmes scènes d'internautes assoifés de reconnaissance se reproduire quotidiennement, on est désabusé par l'e-pop. Et progressivement, on finit par avoir la haine des e-pops. C'est ainsi que le mot e-pop devient un insulte pour peu de choses, et la masse haineuse approuve son nouveau sens.

Lorsque la quête de reconnaissance monte à la tête de trop de personnes, elle contribue forcément à une mauvaise ambiance puisqu'elle attire haine, jalousie et violence verbale gratuite. Et par conséquent, le nombre de rageux anti-e-pop s'accroît de jour en jour, et l'ambiance flanche encore plus. Tel est le cercle vicieux de ce phénomène.

Si vous présentez ne serait-ce qu'un seul critère du soit-disant e-pop, vous serrez traités d'e-pop. Vous vous ferrez détester par tous les diables, car les gens sont persuadés que vous allez nuire. Si vous tentez jalousement d'obtenir la meilleure e-pop, vous finirez toujours par vous faire remarquer, certes, mais en mal puisque vous en énerverez plus d'un.

En somme, trop vouloir chercher une reconnaissance virtuelle ne passe jamais inaperçu. Et si les méthodes employées pour sont trop harcelantes ( tout comme celles des six types d'e-pops ), sa quête se terminera par une jolie morale courte et directe d'un internaute exaspéré, comme :

Arrête de chercher l'e-pop, tu nous saoules petit merdeux. :ok:

E-pops depuis juillet 2015

La R.A.M.P.A.G.E, créée officiellement le 24 juillet 2015, est un groupe qui traque les e-pops de divers moyens (ignorance, ownage...) afin d'améliorer l'ambiance du forum. Mais ils sont parfois la risée des forumers qui leur reprochent au contraire d'attirer l'attention sur eux.

Un remède ?

Oui, il en existe un qui se résume en un mot : IGNORER

Si on ne prêtait pas attention aux boulets qui nous supplient d'être connus, ils se remettraient un peu en question ( ça donnerait des topics disant : Pourquoi personne ne parle de moi ? :snif: ). À force d'encaisser des bides et d'être méprisés par le silence, leur amour-propre en prendra un coup; Ils se rendront compte d'eux-même que chercher une popularité virtuelle ne sert à rien. Puis ils s'arrêteront progressivement...
Mais ce remède est beaucoup trop facile à dire, moins à faire. L'appliquer sur toute une communauté est assez délicat ( ce serait trop beau pour être vrai ), parce qu'il n'y en aura toujours qui finiront par péter un câble et aller distribuer des gnons verbaux aux pseudos-e-pops. Ce qu'il ne faut surtout pas faire ! Car parler d'eux satisfera leur désir de popularité, que ce soit en bien ou en mal.

Morale de l'histoire

La chasse à l'e-pop ne s'arrêtera jamais, un véritable fléau. Il faudrait un miracle pour que l'ensemble des internautes sachent identifier et virer ces fauteurs de trouble. C'est presque impossible, mais il ne faut pas désespérer non plus ! La popularité virtuelle est très éphémère, les gens passent et se font oublier aussitôt.

Comme disait Andy Warhol :
À l'avenir, chacun aura son quart d'heure de célébrité.

Chose vraie pour le principe de l'e-pop.
Seuls ceux qui font l'effort d'apporter quelque chose de qualité et d'intérêt général percent. À là base, ce sont EUX les e-pops ( et encore, eux aussi seront oubliés tôt ou tard ) parce qu'ils auront eu le mérite de monter dans notre estime, à comparaison des branleurs qui nous harcèlent de vouloir être célèbres en ne faisant rien. Eux, ils ne valent rien, c'est à cause d'eux que l'appellation e-pop est devenue péjorative.

À vouloir trop montrer qu'on veut être célèbre, on ne le devient jamais. Donc il est inutile de les contre-attaquer. Ils sont ridicules et perdent leur temps, autant que ceux qui veulent les anéantir. On a mieux à faire de sortir dehors entre amis que de les engueuler derrière notre écran, franchement.
Pour que l'ambiance des forums s'améliore contre celle imposée par les chasseurs d'e-pop, il faut rester calme, passer son chemin, et les moins méritants s'effaceront.